En ce moment
6 mois gratuits pour toute adhésion à notre Garantie Dépendance

Garantie Dépendance

Préservez votre autonomie dès maintenant !

NOS MODALITÉS D’ADHÉSION
 50-74 ANS
AGENT SNCF
CONJOINT/PARTENAIRE*, PARENTS, ENFANT D’UN ADHÉRENT
* Le conjoint/partenaire peut adhérer même si son conjoint, agent SNCF, ne l’est pas.

La dépendance ou perte d’autonomie peut résulter d’un accident, être la conséquence d’une maladie, s’installer petit à petit avec l’avancée en âge. Compte tenu du vieillissement de la population, les aides publiques ne suffiront pas. Le « reste à charge » peut aller de 400 € à plus de 1 000 €. Si l’assuré ne peut l’assumer, ce sera à ses proches de le faire. En adhérant dès maintenant, vous protégez votre autonomie et préservez vos proches. Calculez dès à présent la couverture qui vous convient !

  1. Une rente à vie, cumulable avec l’APA et non imposable 
  • Un libre choix entre 5 niveaux de rentes allant de 300 € à 1 200 € par mois.
  • Une rente réévaluée chaque année, dès l’adhésion.
  1. Une couverture adaptée à sa capacité financière
  • Une cotisation calculée en fonction de son âge à l’adhésion et de la couverture choisie.
  • Une cotisation non réévaluée depuis la création du contrat.
  1. Une couverture adaptée à sa situation
  • Dépendance partielle, GIR3 à domicile : 50% de la rente
  • Dépendance partielle, GIR 3 en hospitalisation : 100 % de la rente
  • Dépendance totale, GIR1 ou GIR2 à domicile ou en hospitalisation : 100% de la rente.
POUR EN SAVOIR PLUS

Télécharger la notice d’information Télécharger le dépliant

Vos avantages

Une garantie sûre :

  • Pas de délai de carence en cas de décès accidentel.
  • Aucune cotisation à verser une fois dépendant.

Une garantie compétitive :

  • Plus vous adhérez tôt, plus les cotisations sont compétitives.
  • 10% de remise en cas d’adhésion simultanée du conjoint.

Une garantie spécifique pour les cheminots :

  • Une offre parmi les moins chères du marché.
  • Conçue pour répondre aux besoins du personnel SNCF et de leurs proches.
  • Prélèvement sur salaire ou sur pension possible pour les cheminots.

Simulateur

Télécharger l’extrait de la notice
d’information relatif aux cotisations

Valeurs à caractère non-contractuel : des majorations de garanties et des réductions de cotisations peuvent être appliquées selon les termes de la notice d’information.

Mon résultat

Lancez la simulation pour calculer votre rente mensuelle avec la Garantie Dépendance.

La perte d’autonomie nous concerne tous !

Pourquoi souscrire une assurance Dépendance :

  • prévoir les conséquences de la perte d’autonomie dès sa préparation à la retraite.
  • préserver son conjoint et/ou ses enfants.
  • rester le plus longtemps possible à son domicile.

Pourquoi choisir la Garantie Dépendance de Prévoyance Fer :

  • une offre étudiée spécialement pour répondre aux besoins des cheminots.
  • pas de prestation en double avec ce qui est déjà prévu par la CPR-SNCF.
  • une offre simple et modulable, sans option obligatoire.
  • une couverture dès la dépendance partielle.

Je pose ma question

Je veux être recontacté par téléphone



FAQ

Vous trouverez ici une liste des questions les plus souvent posées. Vous pouvez nous contacter à tout moment, nous sommes à votre disposition pour vous communiquer toutes les informations dont vous avez besoin.

1. Comment définir la Dépendance ou perte d’autonomie ?

La perte d’autonomie ou dépendance peut avoir des origines multiples : une maladie (Alzheimer, Parkinson…), un cancer, un accident, un choc psychologique (décès du conjoint…) ou s’installer progressivement avec l’âge.

La dépendance nécessite un accompagnement quotidien pour se déplacer, se nourrir, s’habiller, assurer son hygiène corporelle… et se traduit par une incapacité physique et/ou intellectuelle, partielle ou totale.

2. Comment est évalué mon degré de dépendance ?

Pour évaluer le degré de dépendance de l’adhérent, la garantie Dépendance de Prévoyance utilise la même grille que la Sécurité Sociale : la grille AGGRIR. Cette grille est utilisée également par les pouvoirs publics pour déterminer le montant de l’APA ou aide personnalisée à l’autonomie. Une description plus complète de cette grille est disponible en annexe 1 de la notice d’information.

3. Qu’est-ce que le système AGGIR ?

Le système AGGIR (Autonomie Gérontologique Groupe Iso-Ressources) a été conçu, mis au point et validé par le Syndicat National de Gérontologie Clinique (regroupant entre autres des représentants de la profession médicale, des mathématiciens et des sociologues), par la CNAM (Caisse Nationale d’Assurances Maladie) et par le Ministère de la Santé. Le modèle issu de ce système permet d’évaluer l’expression de l’autonomie grâce à l’observation des activités effectuées sans aide par la personne. Pour plus d’informations, voir l’annexe 2 de la notice d’information.

4. Quelle est la procédure pour percevoir l’assurance dépendance ?

Pour cela, il est nécessaire de faire remplir par le médecin traitant de l’adhérent un questionnaire et un certificat fournis par Prévoyance Fer. Ces documents sont examinés par le médecin conseil de CNP Assurances, lequel décide du degré de Dépendance et de la date d’entrée en dépendance. De sa décision dépend le versement de la rente.

La rente est versée à partir de la dépendance partielle de type GIR 3. Si l’adhérent n’est pas encore dans le groupe GIR3 ou si son état dans ce groupe n’est pas stabilisé, il est possible que sa demande soit refusée ou reportée de quelques mois. Si un adhérent aurait pu bénéficier de la rente mais qu’il n’en a pas fait encore la demande, il est possible de demander une prise à charge à posteriori, même s’il venait à décéder entre temps. La rétroactivité d’une prise en charge ne peut pas excéder 2 ans.

En fonction de la réponse obtenue, il est possible de demander à ce qu’elle soit justifiée ou réexaminée. Tout refus pour un adhérent non dépendant n’est pas définitif.

5. Est-il possible de recevoir l’assurance dépendance dès la prise d’effet de l’adhésion ?

Cela n’est possible que si la dépendance à une origine accidentelle. Si la dépendance résulte d’une maladie physique, un délai d’attente de 1 an est appliqué suite à la prise d’effet de l’adhésion. En cas de dépendance résultant d’une origine mentale, ce délai est porté à 3 ans. En cas de dépendance survenant pendant ce délai d’attente, l’adhésion est dénoncée et les cotisations sont remboursées.

Suite à la date d’entrée en dépendance, une franchise de 3 mois est appliquée avant que la première rente ne soit versée. En cas de décès pendant cette période, aucune somme n’est due.

6. Comment estimer le « reste à charge » ?

Si je reste à domicile

Le coût moyen d’une aide à domicile est de 2 200 € par mois,

A cela,

  • Vous enlevez le montant de votre rente disponible,
  • Vous déduisez le montant des aides potentielles (APA…),

Vous obtenez le reste à charge.

Selon l’observatoire des EHPAD, en 2016, le reste à charge moyen d’une personne dépendante à domicile est de 400 € pour une dépendance légère et de 700 € pour une dépendance lourde.

Si je réside dans un établissement spécialisé

Le coût moyen d’un établissement (EHPAD…) est de 2 800 € par mois.

A cela,

  • Vous enlevez le montant de votre rente disponible,
  • Vous déduisez le montant des aides potentielles (APA…),

Vous obtenez le reste à charge.

Selon l’observatoire des EHPAD, en 2016, le reste à charge moyen d’une personne dépendante résidant en établissement est de 600 € pour une dépendance légère et peut être de plus de 1 000 € pour une dépendance lourde.

L’APA sert de référence pour estimer le montant des aides publiques percevables. En fonction des revenus et de la situation de la personne dépendante peuvent être allouées d’autres aides.

7. Comment estimer l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ?

En fonction de son degré de dépendance est déterminé :

  • Soit le montant du plan d’aide pour une personne dépendante restant à son domicile,
  • Soit le tarif de la dépendance pour une personne placée en établissement,

A ce montant est retranché une participation plus ou moins importante en fonction des revenus de la personne dépendante.

Pour estimer le montant de l’APA :

A domicile : https://www.previssima.fr/simulateur/simulateur-de-calcul-de-lapa-a-domicile-ressources-intermediaires.html.

En EHPAD : https://www.previssima.fr/simulateur/simulateur-dallocation-personnalisee-dautonomie-apa-en-ehpad.html.

8. Comment je peux me renseigner sur les aides auxquelles j'ai droit en tant que personne dépendante ?

Vous avez la possibilité de vous rapprocher :

9. Quelle est la couverture optimale ?

La couverture optimale est celle qui permet :

  • De financer le reste à charge en cas de dépendance,
  • De soulager ses proches lorsqu’ils deviennent aidant familiaux.

Quel que soient vos revenus, bénéficier d’une couverture, peu importe son montant est toujours une aide non négligeable pour faire face à la perte d’autonomie le moment venu.

D’autres facteurs rentrent en ligne de compte :

  • Ses revenus disponibles (retraite, patrimoine mobilier et immobilier),
  • Les revenus de son conjoint ou de son partenaire,
  • Vos enfants et leur propre situation,
  • La possibilité de compter sur la solidarité familiale,
  • La volonté ou non d’utiliser une partie de son patrimoine.

Prendre en compte l’éventualité d’une perte d’autonomie est important pour préparer sa retraite. Il est important de prendre en considération cette éventualité le plus tôt possible afin de pouvoir bénéficier des cotisations les plus faibles possibles.

Etant donné que vous vous engagez sur une période longue (plus de 10 ans en moyenne), il vous est possible de démarrer votre contrat avec un couverture moins élevée et de la réévaluer quelques années plus tard, lorsque vous aurez une idée plus précise de vos besoins.

10. Quel est l’âge optimal pour souscrire à une garantie dépendance ?

Compte tenu des cotisations stables, il est recommandé d’adhérer tôt (avant 65 ans) pour bénéficier des cotisations les plus compétitives possibles. C’est souvent aussi à partir de 65 qu’apparaissent les premiers problèmes de santé importants, rendant le traitement des questionnaires de santé plus compliqué. 

Il est recommandé de préparer sa perte d’autonomie avant son départ en retraite, tant que l’adhérent est en capacité financière de le faire. C’est souvent entre 60 et 65 ans que les enfants quittent le foyer familial et que les parents commencent à devenir dépendants…

Il possible d’adhérer à une couverture et de la réévaluer plus tard en adhérant à un complément, une fois que vous connaissez plus votre besoin en couverture (coût d’une aide à domicile, d’une maison de retraite…)…

11. Est-il possible de réévaluer facilement sa couverture ?

Oui, il suffit pour cela d’adhérer à un complément de couverture. Cette adhésion est soumise à un questionnaire de santé et la couverture totale non revalorisée ne doit pas dépasser les 1 200 €. Dans la pratique, ce complément fonctionne comme une deuxième couverture, ce qui vous permet de conserver la cotisation et les revalorisations acquises au titre de votre couverture principale. 

12. Que se passe-t-il si j’arrête mon contrat en cours de route ?

  • Si vous n’avez pas cotisé 8 années complètes, vous perdez tous vos droits en cas de survenance de la dépendance. Les cotisations versées ne sont pas récupérables.
  • Si vous avez cotisé au moins 8 années complètes, votre couverture est réduite, c’est à dire que vous conserver des droits sur une partie de votre couverture. Vous pourrez exercer ces droits dès la dépendance partielle de type GIR 3. L’annexe 1 de la notice d’information vous permet de visualiser le tableau des coefficients de maintien de vos droits.

13. Sous quelles conditions peut être modifiée votre cotisation ?

Vous retrouvez une description détaillée de cet aspect dans la notice d’information à la partie “Les cotisations”. 

Le montant de la cotisation est déterminé en fonction de son âge à l’adhésion et de la couverture choisie. Ce montant peut être modifié chaque début d’année en fonction des résultats de l’assureur sur ce contrat. les adhérents doivent en être informé au moins 3 mois à l’avance. La plus grande force de ce contrat est que les cotisations demandées n’ont encore jamais été réévaluées depuis sa création. 

14. Existe-t-il des maisons de retraite pour les cheminots ?

L’association « Le Refuge des Cheminots », fondée en 1926, est reconnue d’utilité publique depuis 1930. Elle a pour but d’acquérir et de gérer des  solutions d’hébergement pour les personnes âgées, y compris les EHPAD et d’apporter des réponses adaptées à leurs besoins. A l’origine réservée aux cheminots retraités, l’association est depuis ouverte à toutes et à tous. 

Pour en savoir plus : www.refugecheminots.asso.fr

15. Qu’est ce que le point AGIRC ?

Le point AGIRC est utilisé, dans le cadre du calcul des pensions de retraite des cadres, pour tenir compte de l’inflation. Il permet de revaloriser dès l’adhésion le droit à rente selon l’inflation. Ce point permet de tenir compte de l’évolution du coût de l’argent. Il ne sert pas à réévaluer la rente selon la hausse du coût de la dépendance. 

Je télécharge



Je reçois par courrier

Etes vous déjà adhérent ?*

Date de naissance